crétois


crétois

crétois, oise [ kretwa, waz ] adj. et n.
• v. 1165; de Crète, lat. Creta
De l'île de Crète. Art crétois antique. N. m. Le crétois : langue parlée dans la Crète antique.

crétois, crétoise adjectif et nom (latin creticus) De Crète. ● crétois, crétoise adjectif Se dit d'écritures utilisées en Crète dans l'Antiquité. (Vers 1700 avant J.-C., apparition du « linéaire A », non déchiffré, puis vers 1300 avant J.-C. du « linéaire B ».)

crétois, oise
adj. et n. De l'île de Crète. La cité crétoise de Cnossos.
|| Subst. Un(e) Crétois(e).

⇒CRÉTOIS, OISE, adj. et subst.
I.— Adj. De l'île de Crète. Palais crétois. Les archers crétois (MÉRIMÉE, Essai guerre soc., 1841, p. 93). La civilisation crétoise (GREEN, Journal, 1934, p. 124).
II.— Substantif
A.— Subst. masc. ou fém. Habitant de la Crète. Jeune Crétoise. La morale des crétois (MONTHERL., Pasiphaé, 1936, p. 105). C'est trop de gaulois, ils sont ivrognes! Et trop de crétois, ils sont menteurs! (FLAUB., Salammbô, t. 1, 1863, p. 151).
B.— Subst. masc. Dialecte dorien de la Crète antique. Dans les verbes en - (...), le crétois donne la préférence pour l'aoriste au type en - sur le type en - (J. HUMBERT, Hist. lang. gr., Paris, P.U.F., 1972, p. 54).
Prononc. :[], fém. [-twa:z]. Étymol. et Hist. Ca 1165 Creteis « Les Crétois » (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 8427); 1829 adj. (BOISTE); 1900 subst. masc. « dialecte dorien » (Nouv. Lar. ill.). Dér. de Crète, île de la Méditerranée orientale; suff. -ois. Fréq. abs. littér. :54.

crétois, oise [kʀetwa, waz] adj. et n.
ÉTYM. V. 1165, Creteis; de Crète, lat. Creta.
Qui se rapporte à l'île de Crète ou à ses habitants, notamment dans l'Antiquité. || Art crétois.
N. || Un Crétois, une Crétoise : habitant de la Crète ( Candiote, vx).
N. m. || Le crétois : langue parlée dans la Crète antique.Dialecte grec de Crète.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cretois — Crêtois Crêtois est le surnom donné aux députés montagnards de l an III, de moins en moins nombreux, qui tentèrent de s opposer à la réaction thermidorienne. Lors de l insurrection du 12 germinal an III, la foule envahit la Convention; seuls les… …   Wikipédia en Français

  • Crêtois — est le surnom donné aux députés montagnards de l an III, de moins en moins nombreux, qui tentèrent de s opposer à la réaction thermidorienne. Lors de l insurrection du 12 germinal an III, la foule envahit la Convention; seuls les Crêtois restent… …   Wikipédia en Français

  • Crétois — Dialectes du grec ancien Distribution des dialectes grecs, aux alentours de 400. Histoire de la langue grecque ( …   Wikipédia en Français

  • Crête ou Crêtois — Crêtois Crêtois est le surnom donné aux députés montagnards de l an III, de moins en moins nombreux, qui tentèrent de s opposer à la réaction thermidorienne. Lors de l insurrection du 12 germinal an III, la foule envahit la Convention; seuls les… …   Wikipédia en Français

  • Grec Crétois — Histoire de la langue grecque (voir aussi : alphabet grec) Proto grec (vers 2000 av. J. C.) Mycénien (vers 1600–1100 av. J. C.) Grec ancien (vers 800–300 av. J. C.) Dialectes : éolien, arcado cypriote, Ionien attique …   Wikipédia en Français

  • Grec cretois — Grec crétois Histoire de la langue grecque (voir aussi : alphabet grec) Proto grec (vers 2000 av. J. C.) Mycénien (vers 1600–1100 av. J. C.) Grec ancien (vers 800–300 av. J. C.) Dialectes : éolien, arcado cypriote, Ionien attique …   Wikipédia en Français

  • Grec crétois — Histoire de la langue grecque (voir aussi : alphabet grec) Proto grec (vers 2000 av. J. C.) Mycénien (vers 1600 1100 av. J. C.) Grec ancien (vers 800 300 av. J. C.) Dialectes : éolien  …   Wikipédia en Français

  • Paradoxe du Crétois — Paradoxe du menteur Le paradoxe du menteur est un paradoxe dérivé du paradoxe du Crétois (ou paradoxe d Épiménide). Ce paradoxe aurait été inventé par Eubulide, un adversaire d Aristote[1]. Sous sa forme la plus concise, il s énonce ainsi :… …   Wikipédia en Français

  • Paradoxe du crétois — Paradoxe du menteur Le paradoxe du menteur est un paradoxe dérivé du paradoxe du Crétois (ou paradoxe d Épiménide). Ce paradoxe aurait été inventé par Eubulide, un adversaire d Aristote[1]. Sous sa forme la plus concise, il s énonce ainsi :… …   Wikipédia en Français

  • Agreste crétois — Agreste crétois …   Wikipédia en Français